L'Europe peut souffler. Les néerlandais ont su raison garder : le parti du premier ministre Mark Rutte s'en est sorti en remportant 32 sièges sur les 150 que compte la chambre basse du Parlement. Ce suffrage était surveillée, car selon les politologues, il devait permettre de quantifier l'ancrage de l'extrême-droite sur le territoire européen. Et le résultat est loin d'être aussi tragiques que ce qu'annonçaient les sondages ! C'est qu'un élément a changé la donne. Il y a quelques jours, j'ai participé à un incentive en Islande où nous avons réfléchi à cette percée du populisme en Europe. La plupart de mes collègues soutenaient qu'on ne pouvait la juguler cette montée. Au vu de l'exploit de Trump, il leur semblait inéluctable que cette influence fasse tache d'encre en Europe. Mais je ne partageais pas leurs idées : à mon sens, la tentation du repli sur soi peut n'emporter que les anglo-saxons et être encore stoppée en Europe. Les élections néerlandaises sont intéressantes, car elles racontent une fois encore l'inaptitude des sondages à prophétiser ce qui va se produire. Ces derniers annonçaient au parti de Wilders une victoire qui s'est avérée être fausse ! Mais cela ne veut pas dire que ces sondages soient stériles : les pronostics ont eu une influence sur l'élection. Il est fort probable que ces sondages aient convaincu les néerlandais de se déplacer dans les bureaux de vote. Les sondages représentent bien plus qu'un simple indicateur de tendance. La recherche a prouvé qu'au niveau quantique, le simple fait d'observer un élément modifie son comportement. C'est la même chose sur le plan politique : les sondages ont le pouvoir de transformer les préférences des individus. C'est la raison pour laquelle les sondages n'arrivent plus à prévoir les résultats : les résultats qu'ils prédisent ont tendance à pousser aux urnes des citoyens qui n'en veulent pas. A l'inverse, quand les électeurs n'écoutent pas assez les sondages, ils se retrouvent avec un Trump aux manettes... Rien à voir, mais cet incentive à Reykjavik était très agréable. Si vous n'avez jamais essayé, vous devriez y songer. Je vous mets en lien le site de l'agence qui s'est occupée de tout, si vous voulez avoir une petite idée.Plus d'information sur séminaire en Islande en surfant sur le site internet de l'organisateur.